CM APNLE COMPETITION

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Quoi de neuf ?

Encore une histoire de poissons

Envoyer Imprimer PDF


Après avoir trouvé fermée la voie menant aux marches du podium des Internationaux par équipes au Lac Générale, le Club compétition APNLE se rendit à la journée Portes ouvertes le samedi 30 mars.

Nous sommes donc arrivés le matin, le coffre chargé de cannes et de victuailles, afin de retrouver nos partenaires de jeu.

Si en avril, il faut éviter de se découvrir d’un fil, la fin de ce mois nous avait déjà appris à pêcher dans des conditions à ne pas mettre une March Brown (rhithrogena) dehors. Les fleurs de cerisiers flocons de neige tombaient autour de nous, nous incitant à préparer les soies intermédiaires et plongeantes. Interlude qui ne dura qu’un petit moment.

Le vent assez présent a rendu la pêche un peu plus favorable derrière l’île aux menhirs, côté route.

Fabrice avait apporté avec lui quelques blobs multicolores qu’il nous proposa généreusement. Animés près du fond, assez lentement, certaines truites se laissèrent séduire. Les boobies par contre ne marchant que moyennement, les streamers furent sortis de ma boite.

Le club compétition n’étant pas avare en bons tuyaux, la mouche du jour vous est présentée par mes soins dans notre rubrique Photos.

La perspective d’une bredouille étant éloignée de nos esprits, nos estomacs prirent le chemin menant à la table de pique nique (d’où nous pouvions encore constater l’absence de gobages) afin de se régaler d’un excellent barbecue. La fraicheur de l’air était compensée par l’ambiance chaleureuse.

Après un café pris au lodge, nous retournâmes au bord de l’eau. Quelques trop brèves apparitions du soleil me firent espérer l’arrivée prochaine de futurs coups du soir plus prometteurs.

L’après-midi se déroula comme la soie hors du moulinet. Quelques casses et décrochages en firent partie. Un de nos membres me laissa pourtant songeur ; une fois « attelé », fatiguait il la truite ou était ce elle qui le fatiguait ? Ingénieuse tactique ? Pas du tout, la mémère était énorme, tout simplement !

Nous arrivâmes au backing de cette journée agréable et la conscience tranquille - poissons correctement écrasés et ardillons librement remis à l’eau – nous nous sommes remis en civil pour regagner nos pénates.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Le Site

Le Club

Autour du club

AGENDA

se_module_calendrier_19 - style=default - background=
<<   202011<202110 Novembre 2021 >202112   >>202211
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
19202111
Vous êtes ici :